15 octobre




PLUIES D'OCTOBRE



Ça y est presque...

Il gèle un peu le matin, les grands vents sont descendus derrière les voiliers d’outardes, les feuilles ont quitté les branches par pleines brassées…
Les nuages de ce gris si particulier des jours où moins de couleurs sont offertes par les bras tendus des arbres vont arriver incessamment.
Ce gris que même les citadins reconnaissent…
Le gris des nuages de neige…

Comment faire pour aimer l’hiver???
Comment voir autrement ce temps assassin qui tue les vagues, qui endort tout puis le recouvre mort-vivant d’un linceul faussement blanc sous les hurlements de douleur des vents du Nord?
Je n’y suis jamais arrivé.

Bien sur, certaines journées, quand l’hiver est hypocrite et que le ciel mimique les couleurs des mers, je le peins et y prend même un certain plaisir…Mais cette blanche faucheuse ne m’a jamais amadoué!
Je suis un être d’eau, de vents chauds et d’odeurs de terre.
Je suis un oiseau plongeur, un troglodyte des mers, un pirate immortel, un voyageur assoiffé…
Je ne peux pas geler, tomber, casser.
Je ne peux pas arrêter…

Vous comprenez; entre les promesses des printemps et les offrandes des automnes, je cours, vole et plonge comme un été saoul…

Ivre de vivre.
___________________________


"Un mois en automne" est dédié à
Norma Touzin et Jean-Jacques Courteau.
Ma mère et mon père.
La plume et le pinceau.

31 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai un seul mot: WOW!!!
Incroyable tes peiture sont exraordinare et ton écriture me rends bouche bée! Tu as aussi fais la peiture de ile de Noré de quand tu es venu nous rendre visite!

DE ta petite cousin Valerie et Famille

Anonyme a dit…

Maestro,

C'est beaucoup trop d'un coup, un coup de poing dans les tripes. Laisse moi le temps de gouter chaque
tache de boire chaque mot, et cuver ce nectar qui m'ennivre juste à ouvrir le blog.
Tu me fais chier parce que je vois que ca coule comme de l'or et pis que pour moi en ce moment, il y a juste
cette idéé qui persiste de mettre le feu dans toute la merde que je pond.
C'est beau en maudit.
d.

Anonyme a dit…

Wow.......
Quelle belle dédicasse.
M'man pis P'pa sont TELLEMENT fiers là-haut!
Je leur vois les yeux qui brillent d'ici.
D'ailleurs, ça doit être ça, les étoiles que j'ai vues tantôt, qui brillaient si fort dans le ciel...

Nathalie

Chicken Joe a dit…

d: Si tu es qui je pense; tu sais ce que je pense de ce que tu ponds!
Cà n'est pas à cà qu'il faut mettre le feu: c'est à la tete et aux pensées, qui n'ont rien à faire là ou les mains et le coeur travaillent.
Et si tu cherches du feu, tu en as plein, et sacré avec cà!.

Et...Merci!
JL

L'aube et lie a dit…

Je les ai vues aussi, les étoiles qui brillent dans le ciel de nos vies. Ces yeux mouillés de fierté, d'émotion, de bonheur et de satisfaction du devoir accompli. L'expression de la Beauté et de la Nature par la plume et le pinceau en sublîme amalgame.
Quelle parfaite fusion!

Chicken Joe a dit…

Comme dirait Pinard: "Bin là!..."
Arretez cà; j'passerai pu d'in portes!
M'ci!......

Merci Valérie et la Familia!
C'est bin cool que vous ayiez reconnu l'ile à Noré!

JL

Anonyme a dit…

Bin là !!! c'est trop !!!.C'est comme une over dose .
Tom Tompson du groupe des Sept .
Tu en as l'étoffe. T'es juste légèrement décallé dans le temps.
Là j'ai besoin d'un " Break " ...ma pochade préfée en passant .
Avec un gros faible pour " La tempête " dont le ciel est remarquablement expressif
Bravo et merçi de nous faire partager une petite partie de ton grand monde .
Carolle.

cousine a dit…

Cher homonyme (moi c'est au féminin!)
Je suis renversée par ta poésie, en noir et blanc et en couleurs!
Je plonge dans ces images et ces mots, comme dans la Beauté pure.
Merci de nous servir la nature de façon si magistrale. Et de nous dévoiler un peu de ton être.

Cousine

Anonyme a dit…

Voici un petit texte que j'ai écrit il y as de ca quelques semaines...je trouve que cela s'applique bien ici....

Jean-Louis Courteau
Maître de l’Espace-Temps.

En physique, la notion d’espace-temps est bien connue. Un phénomène éphémère, unique mais qui malheureusement ne peux jamais se répéter. On vit tous dans cette effervescence où les Espaces-Temps se multiplient et ce, à une vitesse parfois vertigineuse. On voudrait tous pouvoir, au moins une fois, en revivre quelques-uns. Aujourd’hui, c’est possible grâce à Jean-Louis Courteau.

L’art de Jean-Louis est sa capacité à transposer ses Espaces-Temps sur des toiles. La lumière, effectivement Jean-Louis en fait son outil de prédilection. Mais fondamentalement, essentiellement, Jean-Louis est un maître de l’espace-temps.

Se trouver devant son œuvre, c’est pouvoir se transposer. C’est pouvoir vibrer avec le sujet, ressentir la lumière. C’est vivre pleinement le moment, enfin c’est pouvoir revivre l’espace-temps.

Jean-Louis travaille magnifiquement la lumière, quel que soit le sujet. Que ce soit sous l’eau, en forêt, à la ville ou avec l’être humain, Jean-Louis est un médium unique.

Je me considère plus que privilégié de connaître cet homme, de pouvoir vivre ces œuvres.

Merci Jean-Louis
L’histoire se souviendra

Et que dire des textes...je n'oserai de commentaires.

Louis

Chicken Joe a dit…

Louis,
En tant que modérateur de ce blog, j'ai bien été tenté de ne pas te publier! Par crainte que mon égo ne subisse quelqu'irrémédiable inflamation!
Mais je ne peux bien sur refuser à personne le droit à l'expression que je réclame moi-meme si fort.
Alors je ne peux que te dire, une fois de plus, merci...
Et je transmet l'honneur que tu me fais aux deux étoiles citées plus haut.
Jean-Louis

Anonyme a dit…

Jean-Louis,
Merci à toi, et aux étoiless

Louis

Anonyme a dit…

De temps en temps je me paye la traite et reviens lire les pochades. Apres je sors prendre une marche et qui m'accueille dehors ? un magnifique Cardinal...curieux hasard...
Merci. Tu me fais du bien au coeur.
Renata

Chicken Joe a dit…

De nada, y muchisimas gracias a ti, hermanita...

Anonyme a dit…

Hummmmmm
je vois que je ne suis pas le seul à revenir y plonger....questions de se ré-énergiser
Je continue toujours à les apprécier dans leurs ensemble.
hummmmmmmm Quel dualité....
La semaine dernière, j'ai découvers Miro-Dupin à Barcelona. Quel Duo
Jean-Louis...je crois que je vais seulement te dire merci, Merci d'être
Louis

Anonyme a dit…

Jeudi matin 10:30, pokk...un livre tombe sur la table. Je me reveil, prend mon café....beurkkk, il est froid.
Est-ce que je viens de lire un manuscrit digne d'hollywood avec ces innombrables premières parties faire pour étirer la sauce d'un film ou serie à succès (Star wars, X-men, Annibal, et autre)
Ne suis-je pas supposé allé travailler ce matin...
Réveille toi...allo...la terre appelle la lune.
Non, je viens de lire l'histoire de Jean-Louis tel qu'écrite par Christian Tétreault dans "Trois fils et un ange".
Jean-Louis, insposteur tu n'est pas.
Riche d'un talent démesuré (de la plume et du pinceau) et d'un sens particulier de l'humain et de son environnement, tu es.
Je suis heureux de mieux te connaitre. je suis comblé de vivre ce moment.
Merci d'être Jean-Louis

Louis

Peekaboo Morin a dit…

Louis,
Tu portes en partie le même nom que mon frère.
Ton sens de l'humain est assez riche aussi, merci!
Les paroles que tu écris sur mon frère (ici et sur les autres blogues) sont toujours empreintes de respect et d'admiration pour le grand homme qu'il est.
Pour cela, je te remercie. Car très souvent tu dis, en beaucoup "plusse" mieux que je ne le pourrais, ce que je ressens.

J'ai aussi lu "Trois fils et un ange" hier soir. Je connaissais l'histoire, bien sûr, mais de la lire comme ça, au travers les souvenirs de Jean-Louis m'a replongé dans l'univers du passé.

Ça a brassé des émotions, certes, mais surtout, ça m'a rappelé la lumière au bout d'un long chemin qu'on a parcourru et au bout duquel nous attendaient paix et amour.

Merci Jean-Louis d'avoir ouvert ton coeur. Cette lumière que tu partages ainsi sera un phare dans la nuit de plusieurs.

Nathalie

Anonyme a dit…

Salut Jean-Louis....
Maudit que c'est beau, réconfortant, énergisant.
Je ne s'aurais dire pourquoi mais encore une fois...Je suis ici a me laisser envahir par tes pochades...
peintes et écrites
J'aime toujours autant me retrouver ici

Louis

christine allard a dit…

Bonjour, Jean-Louis
Je viens de regarder et lire ton oeuvre et je trouve que tu as énormément de talent en peinture et en écriture. Les textes sont execeptionnels. Étant une personne qui adore la nature en lisant tes poèmes j'ai pu revivre certains moments en forêt en y mettant des mots. J'ai reçu le volume de Christian Tétreault à Noël. Je suis très heureuse de t'avoir connu. Christine Allard
Chicoutimi

Chicken Joe a dit…

Merci beaucoup à toi, Christine...
JL

Anonyme a dit…

:-)
hummmm

Anonyme a dit…

Jean-Louis,
C'est merveilleux de revoir ces petits bijoux. L'énergie qui se dégage et parfois même se décharge de chaques toiles est pour moi enhivrante.
Comme tu le dit si bien dans ton intro..laisse parler le coeur librement
Louis

Marie-France a dit…

Je viens de lire, moi aussi, le livre de Christian Tétreault. J'ai l'impression de te connaître comme on connaît un voisin. De lire les commentaires de ta famille, ici sur ton blog, ça fait drôle car cMest comme si je les connaissais eux aussi. :) J'ai beaucoup d'admiration pour toi, Jean-Louis, encore plus après avoir passé plusieurs minutes à lire et regarder tes oeuvres.

Jean-Louis Courteau a dit…

MERCI infiniment Marie-France!...C'est vraiment gentil d'avoir pris le temps.

Jean-Louis

Anonyme a dit…

JL, tu le sais...j'adore vraiment ce site. En passant c'est-tu moé ou les cheveux on changé de couleur :-)

Louis

Jean-Louis Courteau a dit…

^Ca doit être ton écran, Louis!!!!!!!

Lise Cormier a dit…

tu es un grand peintre, super!!!!!!!!!!!!!
Lise Cormier

Manon a dit…

Très beau Jean-Louis, j'ai été émerveillé autant à lire ton histoire dans le livre de Christian Tétreault que de lire tes 31 Pochades.

On peu faire le liens entre les 2 sa s'entrecroise.

J'ai beaucoup d'admiration pour vous, c'est comme si je vous connaissais.

Votre famille doit être fière de vous le petit Jean-Louis 2 du nom de la Famille Courteau.

Jean-Louis Courteau a dit…

Merci tout plein, Manon!

Anonyme a dit…

4 ans déjà... mais toujours réel, actuel.
Merci encore

Nathalie C. a dit…

Six ans plus tard.
Je relisais ces textes magnifiques; certains comme si je les savais par coeur, d'autres comme si je les lisais pour la toute première fois, y découvrant des dimensions qui m'avaient échappées avant.
Merci Jean-Louis.
C'est un véritable cadeau que tu nous offres ici; et quand on reçoit un cadeau, on dit Merci!

Pierre Morin a dit…

Je salue la beauté et la sensibilité de votre recueil monsieur. Hommages à l'automne et à votre talent.
Pierre Morin.